Après une treizième étape riche en couleurs et en émotions entre El Salvador et la Serena au Chili, les pilotes du Dakar 2014 se préparent à entamer la dernière ligne droite qui les sépare de la ville d’arrivée, Valparaiso. C’est une occasion aussi pour Or’Normes de passer en revue quelques destinations. Parmi eux, les plus beaux paysages argentins, boliviens et chiliens. Ils sont portés au regard des amateurs de course automobile en ce début d’année.

Le déroulement du Dakar 2014

Comme à l’accoutumée depuis l’arrivée du Dakar sur le continent sud-américain en 2009, c’est sur le sol argentin que les pilotes de la compétition ont pris leur départ, plus précisément à Rosario. Cette dernière est la ville de naissance de Che Guevara, de Lionel Messi. Le drapeau argentin y vit sous les auspices du général Manuel Belgrano. Cette année, cette ville part dans un essaim de fumée 196 motos, 47 quads, 154 autos et 75 camions. Ils n’ont qu’un seul et unique but, la victoire.

Sur leur route, les concurrents ont affronté, non sans peine et des déserts de sel. Des vallées lunaires ou encore des canyons accidentés s’y ajoutent. Mais le caractère éprouvant de la conduite sur ce genre de terrains fut largement compensé par la majesté du spectacle offert par la nature sud-américaine.

Les étapes phares Dakar 2014

Parmi les étapes les plus marquantes, celle de San Miguel de Tucuman, qui fut la plus longue du rallye, celle de Salta où les pilotes ont pu découvrir des paysages dignes des meilleurs western spaghettis, ou encore la longue traversée du désert d’Atacama dans le Nord du Chili avec pour toile de fond une vue plongeante sur l’océan Pacifique.

Mais l’étape phare de ce Dakar 2014 fut sans aucun doute le salar d’Uyuni. A plus de 3670 m d’altitude, cet immense désert de sel offre des panoramas lunaires, du fait de la réverbération du soleil sur les milliards de cristaux de sel qui le composent. Un moment magique et intemporel mais également un des plus éprouvants en raison de la chaleur intenable qu’ont dû y supporter les pilotes.

Enfin, demain à l’aube, les bolides attaqueront la dernière étape du parcours. Ils redoubleront l’ effort pour rejoindre la belle Valparaiso le plus rapidement possible. Cette ville portuaire célèbre pour son centre historique, ses bâtisses chamarrées et ses funiculaires. Ce sera très probablement le théâtre de la première victoire en auto de l’espagnol Nani Roma.  Il détrônera ainsi le champion invétéré des éditions précédente, le français Stéphane Peterhansel.

Une impressions ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.