Être en vacances en Inde pendant Diwali, la fameuse fête des lumières hindoue. Sans l’avoir fait exprès, c’est un peu comme se rendre à Rio de Janeiro.  Et réaliser sur place qu’on a atterri en pleine période de Carnaval. C’est une surprise déroutante qui vous oblige à revoir vos plans de voyage.  Mais aussi et surtout une expérience hors normes qui laisse des souvenirs impérissables !

Ce que je pensais faire à Bûndî :

Petite ville du Rajasthan, aux maisons badigeonnées d’un pigment bleu. On m’avait dit qu’elle était moins touristique que Jaipur, Jodhpur et les autres villes de la région.  Pourtant, elle ne manquait ni d’intérêt ni de charmeAvec une envie de calme après l’agitation de Jaipur, nous avions donc prévu d’y passer une journée et une nuit. Nous voudrions visiter notamment le Taragarh Fort (XIVe siècle), le City Palace et les fameux puits souterrains.

Changement de programme :

A la première tentative de visite, nous comprenons vite qu’il nous faudra revoir nos plans. De toute évidence, qui dit grande fête, dit jour férié, dit monuments fermés. L’ambiance festive de Diwali qui règne déjà dans la ville, la vue des saris de couleur vive se détachant sur les façades bleues des maisons. Aussi, le bruit des pétards, les femmes dessinant sur le palier de leur foyer les rangoli – décorations aux motifs géométriques – nous aident à faire rapidement le deuil des jolies miniatures du City Palace que nous ne verrons pas.

Diwali à Bundi

Nous entreprenons ainsi dans la bonne humeur une agréable balade dans les ruelles colorées, en croisant – pour une fois – plus de vaches et de singes chapardeurs que de touristes, et en profitant du coucher de soleil depuis le sommet de la colline. Nous rencontrons également de nombreux Indiens, ravis de papoter avec des Occidentaux, sans chercher – une fois n’est pas coutume – à leur vendre quoi que ce soit. Plusieurs d’entre eux nous proposent même de venir fêter Diwali à Bundi chez eux le soir.

Difficile d’imaginer l’équivalent chez nous : un Français invitant des touristes qu’il connaît depuis moins de 5 minutes à partager la bûche de Noël familiale ! Quand la nuit commence à tomber, les femmes, vêtues de leurs plus beaux saris, sortent des maisons pour déposer sur les marches des temples et sur les bords des maisons des centaines de petites lampes à huile, qui donnent à la ville une atmosphère féérique.

Diwali avec la famille Montu

Finalement, nous passons la soirée de Diwali avec Montu et toute sa famille. Les tenanciers de notre Guest House. Après leur célébration religieuse, Montu et toute sa famille nous invitent  à partager leur délicieux repas de fête. Il s’agit d’ un thali composés de plusieurs currys, diverses sortes de légumes. Et, poulet et poisson, assaisonnées de différentes sortes de sauces épicées. Puis à monter sur le toit avec eux pour tirer les feux d’artifice. Nous terminons cette soirée magique en descendant comme tout le monde dans la rue. Cette dernière semblent illuminer des quantités de petites lucioles.  Nous nous rendons à la mela, sorte de foire organisée par la localité pour l’occasion.

Diwali à Bundi

J’ai gardé de cette charmante étape de Diwali à Bûndî un des plus beaux souvenirs de mon périple indien.  Finalement pas pour ses trésors architecturaux, mais pour le charme fou de ses maisons bleues illuminées et le beau moment partagé avec leurs habitants. Je ne manquerai en revanche pas d’y retourner pour enfin découvrir ce qui se cache derrière les épais remparts du fort Taragarh, ou entre les murs du City Palace !

Une impressions ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.