Cette semaine est la dernière pour les aficionados de l’Amérique Latine. Vous aurez jusqu’au dimanche 6 avril pour voir l’exposition de photos AMERICA LATINA 1960-2013. Elle aura lieu à la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain. Cette exposition met en relation textes et images de plus de 72 artistes. Ils illustrent l’Histoire mouvementée que ce continent a pu connaître depuis la révolution cubaine en 1959.

L’exposition s’oriente autour de quatre thèmes principaux: TERRITOIRES, VILLES, INFORMER-DENONCER, MEMOIRES ET IDENTITE.

La section INFORMER-DENONCER est peut-être la plus poignante.  Il s’agit des clichés dénonçant la violence des différentes dictatures militaires. Ensuite les mouvements révolutionnaires qui ont pu marquer des pays comme l’Argentine, le Chili, Cuba ou le Venezuela.

De cette grande diversité de pays, d’angles d’attaque et de techniques photographiques, les visiteurs repartent finalement marqués par certains thèmes, pays et/ou artistes. Pour ma part, sûrement un peu biaisée par mon affection particulière pour ce pays. J’ai particulièrement remarqué les clichés concernant l’Argentine.

Et notamment ceux de Facundo de Zuviria qui a photographié les devantures fermées des magasins de Buenos Aires lors de la crise économique de 2001. Il l’a mis dans une série ironiquement appelée « Siesta Argentina ».

Ou encore ceux de Graciela Sacco, artiste engagée. En 1993, elle recouvrait les panneaux d’affichage du pays de grandes bouches ouvertes semblant crier famine ou réclamer de l’aide. D’ailleurs, l’Ecole Supérieur d’Architecture (ESA) lui invite de recouvrir temporairement les murs située en face de la Fondation Cartier de sa Bocanada.

fondation cartier

Du 15 mai au 17 septembre 2014, l’exposition sera déplacée au Musée Amparo de Puebla, au Mexique.

Une impressions ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.