Pour la première fois dans son histoire, un marathon et un semi-marathon aura lieu à Bhoutan. Ils se tiendront ce dimanche 23 février.

Les parcours se font respectivement 42 et 21 kilomètres de long. Les participants traverse les paysages enchanteurs de la vallée de Paro. Avant d’arriver au mythique dzong de Punakha, à l’ouest du pays, ils parsèment des petits villages. Punakha a été la capitale du Bhoutant pendant près de trois siècles, de 1637 à 1907. Plus précisément, le choix de ce lieu d’arrivée n’a pas été choisi au hasard. De plus, Dzong, une forteresse traditionnelle, à la fois siège du pouvoir administratif et religieux du district. Il est indéniable que c’est le théâtre de plusieurs événements historiques. De nos jours, Dzong continue à accueillir les événements les plus importants du pays. Ainsi, l’actuel roi du Bhoutan s’y est marié en 2011.

La ligne d’arrivée de ce tout premier marthon se situe à Punakha. Cette dernière se trouve à  la confluence de deux rivière. Elle bénéficie en plus d’un climat particulièrement agréable. C’est la raison pour laquelle le Comité Olympique Bhoutanais à choisi la ville et son superbe Dzong.

Si le parcours était conçu de manières à éviter les dénivelés trop importants, rappelons tout de même que les coureurs ont du gérer leur souffle à une altitude comprise entre 2 200 mètres et 2 535 mètres, sur un parcours asphalté à 50% seulement. Un véritable challenge sportif au cœur de l’Himalaya que certains ont su relever avec brio. Parmi les 5 premières femmes, une Française de 57 ans, Valérie Calemard, qui a fini le parcours en 4 heures, 51 minutes et 54 secondes. Le podium masculin est quant à lui, exclusivement composé de membres de l’Armée Royale Bhoutanaise, ayant effectué un temps compris entre 2 heures 38 minutes et 28 secondes et 3 heures, 2 minutes et 49 secondes.

Tous les profits retirés de l’évènements serviront à soutenir les programmes en faveur du développement de la jeunesse et des sports du pays.

Une impressions ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.