Aujourd’hui, en ce jeudi 23 janvier, c’est un spectacle pour le moins étonnant qui se joue à Megève, en Haute Savoie. Comme à chaque début d’année, aux côtés de Val d’Isère et Courchevel, elle accueille un des trois volets du Polo Masters Tour.

Le championnat de polo masters

Un championnat de polo tout ce qu’il y a de plus classique, si ce n’est qu’à la place de la verte pelouse où s’affrontent en général les participants, c’est un terrain de neige d’une blancheur éblouissante qui accueille la compétition.

D’après les amateurs, le polo sur neige est plus rythmé et plus dynamique.  La taille réduite du terrain sur lequel il se pratique est l’une des raison. En outre, il ajoute une dimension visuelle appréciable de par la vigueur du contraste qu’il offre entre la blancheur du terrain et la couleur des maillots, des chevaux et de la balle, rouge vive.

C’est Megève qui, la première, eut l’honneur d’accueillir l’édition hivernale de ce championnat originaire de Saint-Tropez. Rapidement, complété par un championnat à Val d’Isère et  à Courchevel, le Polo Masters Tour présente cette année sa XIXème édition dans les neiges de Savoie.

Lors de cette nouvelle édition, Megève verra s’affronter quatre équipes masculines et, chose rare dans le milieu très virile du polo, trois équipes féminines.

Entre spectacles de voltiges équestres, soirées chics et autres festivités, les spectateurs pourront également assister à un match aux dimensions miniaturisées puisque disputé par des enfants montés sur poney.

La finale du championnat aura lieu dimanche 26 janvier à 13h15. Megève passera alors le relai à Courchevel pour l’organisation du troisième volet de la compétition, du 30 janvier au 2 février. Joué à 2000 mètres d’altitude, il s’agit du championnat de polo le plus haut d’Europe.

polo masters

La ville de Megève

Nichée sur le col qui sépare les bassins versants de l’Arly de celui de l’Arbon. Megève, doit son prestige et sa réputation à une certaine Noémie de Rothschild.

Au début du XXème, la station de sports d’hiver privilégiée par l’élite européenne est la localité suisse de Saint-Moritz. Mais la baronne de Rothschild, s’y rendant peu après la première guerre mondiale. Il s’outrage d’avoir à partager sa table avec des commensaux allemands, autrement dit, les ennemis de la veille.

Elle en repart avec la ferme intention de doter la France d’une station de sports d’hiver. C’est un endroit où l’élite française et internationale pourra se rejoindre. Ils n’ont pas avoir à côtoyer les ressortissants du paria diplomatique qu’est l’Allemagne à l’époque.

Après de longues hésitations entre Megève et Tignes, elle a choisie Megève. Dans cette ville, la pratique du ski est déjà courante parmi les villageois. Elle achète un vaste terrain et y fait bâtir de luxueux hôtels. Mont d’Arbois est le très réputé de la ville. Il finance en parallèle le développement des infrastructures nécessaires à l’accueil du tourisme du tourisme d’hiver.

La jeune station ne tardera pas à s’imposer comme une véritable référence. Au fil des années, il devient un des rendez-vous incontournables des têtes couronnées et de la bourgeoisie internationale.

Aujourd’hui encore, Megève entretient la réputation d’être un des lieux de villégiature privilégiés de la jet set européenne. Grâce à la baronne de Rothschild qui ont insufflés les valeurs dans l’esprit. Depuis 20 ans, désormais,  elle reçoit annuellement le prestigieux championnat Polo Masters Tour.

Pour en savoir plus sur le programme de l’événement, veuillez consulter le site internet de l’événement.

Une impressions ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.