Chaque année, près de 5 millions de tonnes de variétés de thé sont produites à travers le monde. Les principaux pays producteurs de thé sont par ordre la Chine, l’Inde, le Kenya, le Sri Lanka, la Turquie, le Vietnam, l’Indonésie et le Japon.

La culture du thé

D’abord, on estime que les deux seuls pays au monde à avoir gardé une culture du thé ancestrale sont la Chine et le Japon. On entend par culture du thé, la “cérémonie du thé”. Elle se nomme Gong fu sha en Chine et Chanoyu au Japon. A noter que les historiens datent l’arrivée des variétés de thé au Japon au début du IXème siècle ; on la devrait au moine Eichu, de retour d’un voyage en Chine. L’ADN du thé serait donc chinoise. Les empereurs japonais  maîtriseront les techniques de fabrications du thé. Dans les siècles qui suivent, ils en feront un produit fondamental et un rituel de la société japonaise.

Cérémonie thé

La production du thé

Tout d’abord, la Chine a toujours été le premier exportateur de thé en quantité.  Le Japon exporte lui le thé vert unique de très grande qualité.  L’exportation représente à peine 2% de l’exportation mondiale de thé. La Chine qui était au départ le seul exportateur mondial de thé a vu sa domination disputée par l’Inde à partir du XIXème siècle. En fait, on estime aujourd’hui la Chine produit que 30 % du thé de la planète. Il est suivie de très près par l’Inde (28%).  Les Indiens produisent des thés d’altitude à la saveur unique (Darjeeling) profitant de la fraîcheur et de la pureté de l’air himalayen. Les Anglais en raffolent depuis 1856, date à laquelle ils exploitèrent les premiers jardins de variétés de thé coincés entre le Népal et le Bhoutan.

culture thé

Les variétés de thé

En outre, les variétés de thé les plus consommées dans le monde sont le thé vert et le thé noir. Il existe également des variétés de thés plus rares et plus subtiles en Chine que sont le thé jaune et le thé blanc. De plus, la Chine a également une variété de thé encore plus raffiné : le thé bleu (thé oolong). Il s’agit d’un thé à oxydation incomplète dont la fabrication est longue et coûteuse. En particulier, le plus réputé de ces thés est le Dàhóngpáo. C’est le thé le plus cher au monde. Enfin, d’après la légende, ce thé a gardé en bonne santé la dynastie impériale des Ming durant des siècles.

champ de thé

Une impressions ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.